Comment peut-on modifier la nature nocive des ondes électromagnétiques ?

Comment peut-on modifier la nature nocive des ondes électromagnétiques ?

« A l’armée, j’étais dans l’électronique et les ondes radio. Je me suis rendu compte très vite que j’étais sensible aux champs électromagnétiques des appareils. Des années après, lorsque je faisais mes recherches dans la physique de l’eau et des particules, j’ai réalisé que tout est relié : l’eau, les champs électromagnétiques et l’homme. C’est pour cela qu’avec la technologie TDL-Solutions® nous travaillons dans ces trois domaines : la dynamisation de l’eau ; le traitement des champs électromagnétiques; et la thérapie avec la BioSynotnie®. »

Pierre Nicolas, créateur de la technologie TDL-Solutions®

Dans cet article, Pierre Nicolas nous explique ce que sont une onde artificielle et une onde naturelle. Comment sont composées ces ondes, qu’est-ce qui fait que les ondes artificielles sont nocives pour la santé des humains comme pour celle de tous les êtres vivants alors que les ondes naturelles seront bénéfiques…

Qu’est-ce qu’une onde artificielle ?

Caractéristiques des ondes électromagnétiques artificielles:
Le développement de la mécanique ondulatoire, à l’origine du concept des rayonnements électromagnétiques, est basé sur une observation incomplète du phénomène.

Les ondes électromagnétiques sont le résultat :

  • d’un champ électrique, générateur d’agitation électronique ;
  • et d’un champ magnétique qui réoriente et réorganise la matière au niveau du substrat atomique et moléculaire.

Le champ magnétique est le résultat de l’activité du champ électrique. Il se fonde sur l’orientation des boussoles atomiques dans le milieu. Lors de la manifestation du phénomène électromagnétique, l’onde émise contrôle le récepteur et le soumet: il s’agit, dans le langage de la physique, d’une relation «Maître /Esclave». Les ondes artificielles s’expriment en surface et en profondeur uniquement de manière circulaire et non-synchronisée avec l’environnement.

Le facteur électromagnétique artificiel

 

Aujourd’hui l’électricité fait partie du monde moderne et chaque habitat possède une installation électrique. Malheureusement nous pouvons dénoter, parmi les paramètres de l’électromagnétisme artificiel, des éléments qui viennent perturber et dérégler l’équilibre de nos systèmes biologiques.

Observons l’aspect du champ électrique : nous constatons que la civilisation contemporaine génère, localement, un courant délivré sous le label : 220 Volts. Un courant de 220 Volts est en réalité un courant alternatif dont la différence de tension entre les crêtes est de 622 Volts (220 x 2 x 1,414). Ce champ électrique de 622 Volts est synchronisé de façon aléatoire vis-à-vis du milieu naturel. Il convient par ailleurs de noter que ce champ électrique s’exprime dans l’ambiance du consommateur privé. La valeur de celui-ci est encore différente en milieu industriel (production, transformation, consommation), ou lors du transport de l’énergie électrique.
De plus, la fréquence du transport de l’énergie électrique de 50 Hz s’impose et masque la fréquence naturelle de 7 à 8 Hz (résonance Schumann). Cette perturbation s’additionne à celles générées par les nombreuses émissions hertziennes (ondes radio et autres). En effet les émetteurs sont de plus en plus nombreux. Par exemple, les satellites qui balaient l’ensemble de la surface de la Terre sont classés dans le recensement des émetteurs.
Ainsi, depuis un siècle, nous avons créé un brouillard électromagnétique tel, que les fréquences de résonances naturelles générées par la planète Terre et l’Univers sont difficilement perçues et certaines totalement occultées. Depuis l’installation des satellites en tant qu’émetteurs, il est observé une augmentation de pollution en fréquence électromagnétique qui est passée de 27 dB Watt/mètre carré à 52 dB Watt/mètre carré (et ce, partout sur terre : niveau connu en janvier 1997).

Enfin suivant l’aspect information, la production de l’électricité, due à la destruction de l’atome par les centrales nucléaires, véhicule une information d’entropie (ou caractérisée comme telle). Cet effet induit une action sur l’ouverture moléculaire de la goutte d’eau et implique une fermeture des champs de morphogenèse.

Donc l’ensemble de ces phénomènes produit des perturbations subtiles vis-à-vis des structures vivantes. On peut y voir une cause majeure responsable de la perte de l’immunité par occultation des repères naturels.

En résumé, les champs électromagnétiques artificiels que nous utilisons :

  • sont circulaires (mécanique ondulatoire) ;
  • s’additionnent entre eux ;
  • occultent les ondes de Schumann ;
  • perturbent la molécule d’eau ;
  • affectent en conséquence la biologie et le corps humain.

La composition d’une onde naturelle

Prenons l’exemple d’un caillou jeté dans une mare.
Lorsque le caillou tombe dans la mare, sa trajectoire est dans l’axe verticale. Au moment de l’impact du caillou dans l’eau, on observe la naissance de deux ondes :
des ondes circulaires apparaissent à la surface de l’eau,
– tandis qu’une spirale accompagne la trajectoire de la pierre dans le milieu.

Ces deux phénomènes s’expriment :
1 – à l’horizontal : à la surface de l’eau par des cercles : c’est le principe de la mécanique ondulatoire ;
2 – à la verticale : dans la profondeur par une spirale : c’est le principe de la mécanique du vortex.

Il faut noter que ces deux ondes sont synchronisées par la même origine.
L’onde de la spirale, créée par un vortex, s’exprime dans le sens dextrogyre (sens des aiguilles de la montre) ou lévogyre (sens inverse). La spirale s’exprime dans la profondeur du milieu (comme pour un tire-bouchon).

La propriété de cette onde est celle d’activer les récepteurs naturels qui sont sur la même fréquence. La fréquence de résonance active le milieu naturel qui libère de l’énergie et optimise son organisation. C’est une onde dont le résultat est d’une autre nature de celui obtenu par onde électromagnétique.

Le facteur électromagnétique naturel

La Terre possède un champ électrique, dont le gradient s’exprime entre la Terre et le ciel en volts par mètres. Celui-ci est de 100 à 150 Volts/mètre (par beau temps et suivant les saisons). Ce gradient est fondamental pour l’équilibre biologique des individus (action sur l’équilibre bioélectrique des lignes de moindre résistance tissulaire du corps – les méridiens d’acupuncture – et action sur le métabolisme hormonal via, notamment, les glandes endocrines – surtout l’épiphyse).

Il suffit d’observer les animaux lorsque l’orage s’approche; en même temps que le gradient électrique augmente (jusqu’à atteindre des milliers de Volts par mètre) on peut noter leur changement de comportement. Ils sont de plus en plus énervés.

D’autre part la Terre possède sa pulsation propre. C’est la fréquence de résonance de Schumann. Cette résonance s’exprime entre la Terre et l’ionosphère. La fréquence de résonance est située entre 7 et 8 Hz. Cette résonance est importante, voire primordiale, pour l’équilibre de l’être humain.
Cette fréquence semble avoir non seulement un rapport avec les ondes cérébrales alpha, mais aussi une action sur le fonctionnement de l’épiphyse. 

L’aspect du champ de morphogenèse local, enfin, s’exprime dans le cadre d’un processus d’évolution. Ce champ permet la régulation des données entre l’homme et son milieu. Une notion d’information peut être associée à ce champ. Il s’agit ici d’une information de néguentropie, de structure, d’organisation, d’ouverture et d’équilibre.

En résumé :

Les ondes artificielles sont circulaires tandis que les ondes naturelles sont à la fois circulaires et tourbillonnaires.
Circulaires, car en relation avec les propriétés de la mécanique ondulatoire (comme les vagues à la surface de l’eau). Et, tourbillonnaires en rapport avec la propriété des tourbillons (comme les vortex, les champs de torsions, la physique du spin, le tourbillon qui génère une dépression de la surface de l’eau vers les profondeurs).

La technologie TDL-Solutions® modifie la nature des ondes électromagnétiques artificielles en les rendant biocompatible. Les “Protects” émettent des fréquences naturelles qui, par effet piézoélectrique, enrichissent les ondes artificielles de l’onde naturelle manquante… et donc les ondes deviennent aussi tourbillonnaires !

Pour en savoir plus voir l’article : Le plus de la technologie TDL-Solutions®.

Share this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 14 =


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer