Conférence : La Biosyntonie, une révolution…

Conférence : La Biosyntonie, une révolution…

La Biosyntonie® est un puissant outil de rééquilibrage qui permet de se dégager efficacement du stress ainsi que d’un grand nombre de bocages. Il s’agit là d’une véritable révolution dont vous comprendrez tout le sens en visionnant cette vidéo. (Conférence de Pierre NICOLAS enregistrée le 19 octobre 2014 à Paris)

Pierre NICOLAS : Messieurs, dames, bonsoir ! Le thème de la conférence est la Biosyntonie. Je vois que vous êtes nombreux à être intéressé au confort personnel… Avant de commencer l’exposé je vais tout simplement dépolluer l’électricité pour que je sois mieux dans vos ambiances parce que en général avec les pollutions électromagnétiques, ça touche les reins (il pose un Electrys 220-Protect sur un fil électrique) et simplement en dépolluant l’électricité, tout au moins moi je me sens mieux et donc je pourrais mieux vous parler. Peut-être que vous aussi vous avez senti une petite différence ?

Une femme dans le public : Oui, moi, je me sens mieux !

PN : Vous avez senti une différence ?

Une femme dans le public :  Moi, je suis très sensible.

PN : Je prends en considération les personnes qui sont électrosensibles dans la pièce puisque fondamentalement aujourd’hui c’est un rendez-vous pour tout le monde. Soit on comprend que l’électrosensibilité c’est un rendez-vous et on fait ce qu’il faut pour l’éviter, soit on n’a rien compris et on va être tous électrosensibles. Et plus on va aller vers les pollutions électromagnétiques, plus il y aura d’électrosensibles sur la planète.

La Biosyntonie, c’est aussi ce qui m’a permis de comprendre pourquoi les gens sont électrosensibles. La Biosyntonie, je l’ai développé après avoir fait des études sur l’eau, après avoir fait des études sur la conséquence des radiations électromagnétiques sur le corps, après avoir fait des études et une chance assez extraordinaire c’est d’avoir des enseignements sur les mégalithes des anciennes civilisations, les pierres plantées sur la planète : les menhirs, les cromlechs et les dolmens. D’avoir fait des études dans le cadre de l’architecture sacrée, qui permet de construire les temples et également les églises, les églises romanes, les cathédrales gothiques, etc. Et donc, toute cette architecture là m’a confronté en permanence à la physique de l’eau. Et ce que j’ai observé, c’est que les anciennes civilisations notamment en Chine ancienne, l’acupuncture était pratiquée dans des temples. Alors évidemment notre culture assimile le temple à la religion. Ce n’est pas tout à fait comme ça qu’il faut voir les choses, c’est que fondamentalement la terre a un échange d’énergie avec le ciel et que notre système hormonal lui, il nous rattache d’une certaine manière au souffle extérieur à la terre, aux étoiles, à la respiration du cosmos, etc. Et donc, les temples anciens étaient des lieux d’activités qui permettait de synchroniser les endocrines des personnes qui souffraient, qui étaient malade, et cetera, qui était fatiguées… Et d’ailleurs, puisque nous sommes dans une tradition où il y a eu beaucoup de rituels dans les églises, on a observé au siècle dernier, mais au début du siècle dernier que dans les églises il y avait un partage, une ligne de partage des eaux : d’un côté les femmes, de l’autre côté les hommes. Et puis ensuite les rituels se sont on va dire assouplis et on a permis la reconstruction des familles et d’aller d’un côté à droite ou à gauche mais on a plus tenu en considération cette polarité Yin / Yang, froide / chaude, lunaire / solaire. Et donc le système hormonal au cours des célébrations, des rituels et cetera, le système hormonal des personnes qui étaient présentes ne s’est plus réactivé en général chaque dimanche. Parce que chaque dimanche, c’était le jour du Seigneur qui nous permet de nous reconstruire nous-même. Et lorsque j’ai vu des acupuncteurs pratiquer l’acupuncture sous des lignes haute tension, je me suis dit : “Là, il y a un sacré problème !”

Pourquoi ? Et bien dans le cadre de la géobiologie, j’ai été confronté un jour au fait que un ingénieur de site d’un grand lieu industriel avait son bureau d’étude juste au-dessous d’une ligne à haute tension de 400.000 Volts. Et ce qu’il lui est arrivé, c’est qu’un jour on l’a retrouvé dans son bureau allongé par terre inconscient. On a fait venir le SAMU, il a été pris tout de suite par les pompiers, il a été mis sous tente à oxygène et il a été sauvé de justesse. Son sang avait migré en dehors du système artériel et veineux, et se trouvait dans les fascias. Et donc là clairement, c’est que l’onde électromagnétique, le gradient électromagnétique de la ligne à haute tension a une conséquence sur la fonction de la rate qui est impliquée dans toutes les régulations biologiques des phases membranaires.

Et donc c’est ce qui se passe aujourd’hui et moi ce qu’il me navre d’une certaine manière, c’est de voir que la personne qui a découvert, le médecin qui a découvert et qui a rapporté l’acupuncture d’Asie en France et aussi la personne qui a promu l’électro-acupuncture… L’acupuncture c’est une science qui normalement devrait se pratiquer dans des temples, c’est-à-dire des lieux qui permettent de faire refonctionner le système hormonal en adéquation avec la synchronisation naturelle de la planète. Donc c’est sous cette approche là qu’en ce qui me concerne j’ai développé la Biosyntonie. Et j’ai développé des petits catalyseurs en céramique, ça se présente sous forme de disque. Ces disques là ont deux faces : un revers et un avers, un verseau et un recto. Sur l’une des faces, il y a une inscription qui est un symbole de fleur de lys puisque j’ai déposé une marque qui est Terre de Lys®. Et puis de l’autre côté, il y a un identifiant que j’ai déposé à INPI, qui permet de savoir que c’est ma signature ou la signature de ma marque. Et juste au-dessus, il y a comme un alphabet, un petit symbole qui va permettre de savoir sur quelle fonction du corps le diapason va fonctionner.
Et donc lorsque j’ai mis en place le premier programme de Biosyntonie… Et bien, on a toujours un petit peu en soi un petit chemin tracé et moi je me suis toujours intéressé à l’os, à la structure de l’os, à la mémoire de l’os et j’ai toujours imaginé que l’individu se comportait ou le corps humain se comportait un petit peu comme une mémoire d’ordinateur et que tous nos codages de vie se situe dans les os. Nous avons une mémoire minérale, cette mémoire minérale là, elle est active, elle est activée, elle est activée par la fréquence naturelle de la terre et peut-être que sous certaines conditions notre conscience y aura accès. Je dis sous certaines conditions parce que toutes la recherche que j’ai fait sur le corps humain m’a permis de mettre en évidence que pour accéder aux informations qui sont déposées à l’intérieur de notre corps, il y a des portes, il y a des consciences, il y a des espaces, il y a des verrous, il y a des blocages… Et cette civilisation, elle s’est bloquée énormément les portes qui nous conduisent au fond de nous-mêmes.
Or il s’avère que là aussi pour les vieux taoïstes du fond des âges et bien je vais être un petit peu poète pour vous expliquer ce mécanisme. C’est que pour les vieux taoïstes, ils disaient que: “L’individu, c’est une conscience divine en voyage” et c’est une conscience qui est véhiculée sur une poussière d’étoile. Et que pour arriver sur la planète et bien il a dû postuler pour avoir un corps humain. Et donc il a fait une signature sur une page rose ou une page blanche ou une page bleue. Et là, il a été conduit dans un couloir du temps qui a une porte rose ou bleue. Évidemment du côté rose, ça va être le royaume des femmes, des filles et le royaume bleu, il est symbolisé par la porte bleue pour les garçons. À l’intérieur de ces couloirs du temps, il y a une activité dynamique de l’énergie qui va anticiper la création du corps c’est-à-dire, la rencontre du spermatozoïde et de l’ovule, 85 jours avant la conception biologique. Et ces 85 jours avant la conception biologique sont très très très intéressants parce que c’est ce mécanisme là qui va permettre au corps de bénéficier de l’homéostasie ou pas. Donc je reviendrai sur cette clé qu’on va laisser de côté un petit peu pour vous dire que notre corps est structuré et que les os de notre squelette sont porteurs d’informations qui sont pratiquement accessibles, pratiquement disponibles et pourtant il y a des conséquences pour que nous puissions y avoir accès. Et donc, dans le premier programme de base de Biosyntonie (Le coffret Équilibre+) Et bien j’ai mis en place des mécanismes, des catalyseurs qui stimulent la fonction de l’os, du sang et de la lymphe. Donc l’os peut-être associé à l’énergie de la profonde profonde profondeur du corps. Le sang peut être associée à une énergie intermédiaire. Et la lymphe a une énergie superficielle. La lymphe on pourrait dire aussi qu’elle est en relation avec l’individualité. Alors que le sang est déjà en relation avec la collectivité, avec la famille et que l’os est plutôt en relation avec notre lignée. Et lorsque j’ai fini cette étape de cristallisation pour obtenir des projets de catalyse du corps et bien j’ai eu la chance et l’opportunité également d’être assisté ou d’être accompagné par un médecin chinois qui vit à Paris, qui est le docteur Liu Jun. Et mon fils à l’époque, fréquentait l’école le Quimetao pour suivre la formation du docteur Liu Jun dans le cadre de la Médecine Chinoise et du Tchi Qong. Et donc c’est aimablement le concours du docteur Liu Jun qui m’a permis à l’époque de situer des zones réflexes, qui correspondaient aux travaux que j’avais fait. Et on a obtenu des résultats déjà extraordinaires. Je n’avais pas du tout imaginé aller plus loin ! Et donc j’avais fermé la porte du premier programme de Biosyntonie et je faisais d’autres recherches sur les équilibres thermiques des ambiances. Il s’avère que mes recherches sur ces équilibres thermiques m’ont ramené un jour dans mon laboratoire de recherche à réétudier les disques de céramique que j’avais créé et là j’ai découvert une propriété étonnante pour laquelle je n’avais pas du tout imaginer développer ces mécanismes. Et donc j’ai découvert que mes céramiques étaient doté d’une fonction de polarisation. Une phase active, une phrase passive.

Et là j’ai cogiter un tout petit peu et je me suis demandé qu’est-ce que c’est qu’un point d’acupuncture ? Qu’est-ce que c’est qu’un chakra ? Qu’est-ce que c’est qu’un vortex ? Comment ça marche ? Comment est-ce que l’eau est capable de libérer de l’énergie ? Ou au contraire et bien d’aspirer les énergies des endocrines ? Et c’est ainsi que progressivement et bien j’ai étudié et j’ai découvert toutes les fonctions des vortex. Et bien avant que je découvre les livres de Viktor Schauberger, j’avais tout à fait intégré dans mon laboratoire, toutes ces propriétés que l’on a découvert plus tard sous la description de ses livres là. Et je suis allé beaucoup plus loin.

Et il s’avère que ça m’a aussi permis de comprendre la physique de l’eau, ça m’a permis de comprendre comment rendre véritablement les ondes électromagnétiques compatibles avec les fonctions biologiques. Puisque en réalité, il y a une interdépendance entre les ondes électromagnétiques et l’eau, et l’eau et les fonctions biologiques. Et ça m’a permis de comprendre par exemple que lorsque une personne est en dépression, les reins sont en dysfonction, les reins sont en dépressurisation et que tout ça c’est lié. Et donc ce qu’on a tendance à considérer comme étant psychosomatiques, en réalité on est dans la physique des particules, on est dans la physique de l’eau et véritablement mon souci permanent, ça a été de ne pas dépasser les champs magnétiques naturels de la planète puisque dans le cadre de la physique il y a des niveaux d’énergie, des niveaux de champs électromagnétique à ne pas dépasser.
Pourquoi ? Et bien lorsque vous allez faire une inscription magnétique sur une bande, votre intérêt c’est de retrouver le message. Et donc vous allez dépasser la nature et ce dépassement de la nature va donner au support magnétique un nouveau message qui n’est plus naturel, qui est votre message à vous. Vous avez dépassé la nature et lorsque maintenant on va vouloir effacer votre message, on ne repassera plus par zéro. Il y a dans le cadre de la physique un champ qu’on appelle le champ coercitif qui aurait tendance à annuler le message que l’on a inscrit sur la bande magnétique. Mais en réalité ne repasse plus par zéro. Et donc c’est comme si on avait mis une déclinaison magnétique sur notre GPS. Et si on met une orientation différente par rapport à l’orientation naturelle, y a-t-il ou pas des conséquences ? Et c’est là, où il est important de comprendre quel est l’intérêt de la personne qui recherche et qu’est-ce qu’il va faire, qu’est-ce qu’il va mettre en œuvre, comment il va gérer les espaces de régulation du corps. Quelles sont ses intentions, quelles sont ses protections, quelle est sa pertinence ?

Rappelez-vous ce que je vous ai dit, l’individu c’est une conscience qui est véhiculé sur une poussière d’étoile.
Et nous sommes par conséquent tous de passage sur un plan que l’on appelle la Terre. Et donc nous avons sur ce plan-là deux portes qui vont sceller notre expérience terrestre. La première, c’est la naissance. Et cette porte là, elle n’est pas connue du tout. Juste avant il y a une porte, c’est la porte de l’engendrement. Les conséquences de l’engendrement ne sont pas connus du tout. Et puis, la porte que vous allez passer prochainement, que nous allons passer prochainement et bien ma foi c’est la porte de la libération par la mort.
Et donc si d’une certaine manière vous vous intéressez à votre santé et bien vous allez aussi vous intéresser à votre évolution Spirituelle. Non pas seulement sur le plan physique mais sur les plans non physique et quelles sont les conséquences de la médecine que vous utilisez sur votre corps par rapport à l’évolution de votre conscience, qui vous êtes, où allez-vous, qu’est-ce que vous allez utiliser et mettre en œuvre pour que vous préserviez votre liberté ultime. Et aussi comment est-ce que vous allez vous libérer du joug des pollutions que vous traversez ou que nous traversons. Puisque en réalité nous sommes tous soumis à une pollution électromagnétique, à une pollution chimique, une pollution mentale et à un commerce étonnant du vivant. Et que par conséquent l’homme, c’est plutôt aujourd’hui un esclave, un “bic” que l’on jette quand on en a plus besoin qui ne sert plus au système. Et si l’on se réfère déjà un petit peu à tout ce qui s’est passé sur la planète et bien je pourrais vous dire que l’homme a réduit certains êtres vivants en esclave. Et donc, il y a eu les esclaves, il y a eu les dominants. L’homme a vendu de l’opium pour soumettre certaines races et certains peuples. Et aujourd’hui, l’homme vend des ondes électromagnétiques qui modifient un certain nombre d’états de conscience. Et donc après et bien ça dépend où vous voulez aller, qu’est-ce que vous voulez faire, comment vous le faites et pourquoi vous le faites. Donc c’est un petit peu toutes les recherches que j’ai mené depuis l’époque où j’ai travaillé sur l’eau, où j’ai travaillé sur les champs électromagnétiques, où j’ai mis en activité la Biosyntonie.

Et donc la Biosyntonie et bien encore une fois c’est des matériaux amagnétique.
C’est-à-dire sans champ magnétique résiduel du tout. Justement pour préserver les équilibres dynamiques de l’eau, qui structurent le corps humain, et permettre au corps et à la conscience d’être connecté, mais aussi d’être connecté sur l’Univers, la Terre et l’Univers en mouvement. Et donc à partir du moment où j’ai créé ce premier programme de Biosyntonie (L’Équilibre+) et que j’ai découvert ce que j’ai découvert, je suis allé un petit peu plus loin. J’ai fait d’autres programmes. Et puis il s’avère que j’ai rencontré un médecin qui avait de graves problèmes de santé puisqu’il avait été intoxiqué au monoxyde de carbone. Mais juste avant d’être intoxiqué, il avait eu la chance de découvrir la Biosyntonie. Et c’est ce qui l’a sauvé dans son expérience. C’est que instantanément il a utilisé la Biosyntonie alors qu’il venait de passer le voile noir. C’est-à-dire pratiquement des séquelles qui étaient irrémédiables au niveau du cerveau. Et la Biosyntonie lui a évité d’avoir des séquelles au niveau des fonctions du cerveau. Et puis il a été hospitalisé et les médecins lui ont dit :”Et bien écoutez, votre cas ne justifie pas votre maintien à l’hôpital par conséquent vous rentrez chez vous”. Ce qu’on s’est rendu compte, c’est que les polluants avaient migré dans le tissu conjonctif. Ce qui l’avait préserver mais par contre dès l’instant où il est rentré chez lui, les polluants se sont retrouvés en circulation. Je dirais un petit peu comme ce qu’on a avec les métaux lourds aujourd’hui puisque beaucoup en parle. Et donc les polluants se sont déversés progressivement dans le corps et il a fallu à peu près une année pour nettoyer le tissu conjonctif correctement. Et c’est là où j’ai mis au point tous les programmes médicaux de la Biosyntonie : le foie, l’estomac, la rate, le pancréas… Et je me rappelle que pour gérer la rate et bien j’ai eu deux étapes. Une première avec les éléments qui étaient à ma disposition et puis j’ai mis au point donc le programme de la régulation de la rate.

Et il s’avère que les résultats qu’on a obtenu n’étaient pas suffisant. Et je ne comprenais pas ce qui n’était pas conforme à la régulation biologique jusqu’au moment (message micro dans le salon). Voilà,  j’ai compris le mécanisme qu’il me manquait au moment où des amis au Brésil m’ont invité à venir au Brésil pour me détendre et puis ma foi comme je suis un petit peu chercheur dans l’âme, le Brésil m’a été très profitable parce que c’est au Brésil que j’ai trouvé le fonctionnement de la rate. Et lorsque je suis revenu dans mon atelier et dans mon labo, j’ai repris tous les travaux que j’avais fait sur la rate. J’ai créé mes programmes et médicalement on a observé que cela fonctionnait correctement.

Or la rate et quelque chose de très important. La rate, c’est en fait notre interprète entre notre aujourd’hui et les informations de nos ancêtres qui sont véhiculés qui sont présents, qui sont stockés dans les os de notre squelette. Les os du squelette, les os, ce sont des structures minérales qui ont une possibilité, une propriété, une fonction qu’on appelle : piézoélectrique.
Cette fonction piézoélectrique va stimuler les globules rouges, le fer, plus exactement, qui se situe dans les moelles rouges. Ce fer, c’est une mémoire magnétique. Et donc cette mémoire magnétique, c’est la mémoire de nos ancêtres. Cette mémoire magnétique, elle est quasiment absente pour les personnes qui sont sous l’influence des champs électromagnétiques.
Lorsqu’on a un gradient électromagnétique important, on observe que dans les moelles rouges des os, il y a très peu de fer. Et donc il y a très peu de mémoire qui passe. Et donc il y a une altération de la formule sanguine. Ça a été constaté sur des personnes qui sont exposés aux champs électromagnétiques qui passent au-dessus de leur maison. Et donc ce matériau magnétique va être porteur d’une information et va être encapsulé dans la fonction du globule rouge. Le globule rouge c’est un disque. C’est un disque qui est structuré selon deux molécules : la partie m est la partie globine. C’est-à-dire que vous allez avoir des millions d’atomes de fer qui se structurent dans le globule rouge. Et le cœur lui, et bien il va faire un tourne-disque. Il va faire tourner les disques dans le sang artériel et veineux, en sens et en contresens. Et ce mécanisme là va générer des impulsions électriques qui vont être analysés par le système neurologique. Et cette fois, si notre cerveau est synchronisé, l’activité neurologique passe sur un nouveau mode de fonctionnement qu’en physique on appelle la fonction des hologrammes. C’est la porte de l’éveil spirituel des individus.

C’est-à-dire qu’il y a un biologiste américain qui s’appelle Karl Pribram, qui il y a de nombreuses années à postuler pour le fait que le cerveau humain avait une propriété spéciale qui est celle des hologrammes. Et quand ma foi j’avais étudié cette proposition, je me suis dit à l’époque “Voilà un bonhomme qui est tombé sur la tête !”
Parce que je n’avais pas le niveau pour comprendre ces travaux. Mais à partir du moment où j’ai requalifié son travail puisque j’avais aussi évolué dans mes compréhension, et bien je me suis dit : “Quel génie !” D’avoir réussi à comprendre ces mécanismes alors qu’à l’époque où il les formulait et bien je n’étais pas au niveau de comprendre ces assertions.
Et donc le fait c’est que ce mécanisme du système neurologique pour moi est très important parce que c’est le début de l’éveil de la conscience des individus. Or il s’avère que dés l’instant où vous allez avoir des champs électromagnétiques qui vont faire leurs apparitions, il va y avoir un impact sur les rythmes biologiques du corps humain.

Une fois que j’ai sorti mon ami médecin de ses problèmes de santé, nous nous sommes retrouvés aux États-Unis dans un grand centre de thérapie.
J’ai présenté mes travaux, on a eu des résultats très rapides sur des médecins qui ne pouvaient pas soigner leur propre cas ! C’était tellement rapide que j’avais l’impression que c’était de la magie. Mais je ne pouvais pas expliquer. J’avais les résultats, pour moi ils étaient inexplicables.

Et puis comme je n’ai pas voulu rester aux États-Unis, je suis rentré en France et là j’ai rencontré un ostéopathe qui avait travaillé pendant plus de 15 ans sur les rythmes crâniens. Et il avait observé que lorsque le corps fonctionne correctement, donc on est soumis à la régulation de l’homéostasie, le corps se répare tout seul. Le rythme du liquide céphalo rachidien, donc du diaphragme est à 13 micros mouvements par minute.
Et lorsque il y a un ralentissement ou une accélération de ce rythme, si le diaphragme fonctionne encore, il va y avoir un point et demi au-dessus ou un point et demi en dessous mais par contre lorsque le rythme crânien se ralentit de 13 à 11, le diaphragme se bloque. Et généralement le blocage est dû à une pollution chimique ou électromagnétique.
Lorsque le rythme crânien s’accélère, le diaphragme se bloque lorsque le rythme crânien s’accélère à 15 micros mouvements à la minute. Et là le corps est sous la dominante d’une perturbation de type ostéopathique : les os du squelette ne sont pas à leur bonne position.
Et puis on a cheminé, il a cheminé avec cette analyse récurrente sur tous ses patients pendant 15 ans. Et ça lui a permis d’observer que lorsque le mouvement crânien, le rythme du liquide céphalo rachidien, se ralentit à 7 micros mouvements à la minute, il n’y a plus de drainage suffisant au niveau du système neurologique et apparaissent les troubles neurologiques.
Et puis on a observé également que certaines pollutions chimiques et certaines drogues ont fait ralentir le mouvement crânien jusqu’à 5.
Et puis en 2006, quelque chose pour moi qui était fondamental c’est que le mouvement crânien s’est ralenti à 3. Or avant cette étape là, généralement lorsque les individus étaient en fin de vie l’âme quittait le corps, le mouvement crânien était rythmé à 3 et demi.

Donc on est rentré dans un nouveau domaine d’expérience. Mais depuis cette époque ce que j’observe c’est qu’autour de moi, il y a beaucoup de zombies. Il y a des gens qui ne me voit pas ! Il y a des gens qui me marchent sur les pieds sans problème ! Il y a des gens qui ne savent pas que j’existe ! Les sourires disparaissent, les individus sont dans une nébuleuse extraordinaire et ma foi l’inconscience est présente d’une manière permanente et la violence augmente. On n’est plus chez les humains, on est chez les zombies !

Et à partir de là, quand j’ai vu ce rythme crânien se ralentir à 3, j’ai émis l’hypothèse que les symphyses crâniennes allaient se bloquer. Mais je n’imaginais pas du tout que ce blocage allait se faire aussi vite que ça. J’avais mis une échéance de l’ordre de 3 à 7 ans.

Mais avant de passer sur le blocage crânien peut-être que je vais requalifié l’activité du diaphragme thoracique, si ça vous intéresse parce que souvent de fois on ne sait pas comment son propre corps fonctionne. Donc on ne sait pas comment il est nécessaire ou qu’elle porte il est souhaitable de pousser pour récupérer les fonctions du corps humain.

Et pour moi toutes les maladies, toutes les pathologies, sauf on dirait les maladies génétiques, et encore, proviennent d’un diaphragme bloqué. Aucune maladie ne peut être régulée tant que votre diaphragme est bloqué.

Ça sert à quoi le diaphragme ?
Le diaphragme il sert à séparer le bloc poumon-cœur des viscères. Donc il va séparer l’abdomen, le tronc en deux, l’abdomen et la cage thoracique. Mais aussi vous allez avoir un mouvement rythmique. Ce mouvement rythmique va générer une pression sur le foie, l’estomac, la rate, le pancréas, sur les intestins. Et puis un tout petit peu plus loin, plus bas, vous avez un espace qui est différent, qui est le petit bassin. Dans lequel se retrouve les organes génitaux masculin et féminin. Et on va avoir par exemple, la prostate chez les hommes et les ovaires chez les femmes.

Et bien peut-être que ça va vous intéresser messieurs de savoir que lorsque la prostate est en danger, c’est que le diaphragme ça fait longtemps qu’il est en vacances !
Peut-être que vous allez savoir mesdames que lorsque vous avez un problème au niveau des seins, c’est que ça fait longtemps que le diaphragme ne fonctionne pas.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 13 =


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer