Les énergies de la ville de Paris

Les énergies de la ville de Paris

Depuis de nombreuses années Pierre-Alexandre Nicolas étudie la Géobiologie des Villes. Il en est arrivé à une étonnante conclusion : l’organisation première des grandes villes de France doit son implantation à des principes de l’architecture énergétique, Symbolique et Sacrée !

Dans cet article, Pierre-Alexandre nous explique les principes, les conséquences et les utilisations encore possibles aujourd’hui.

Des lignes d’énergies parcourent la planète

L’architecture énergétique évoque le fait que la terre est parcourue par un ensemble de lignes de forces ; de la même façon que l’être humain possède des lignes d’énergies parcourant son corps que l’on nomme méridiens d’acupuncture. Ces méridiens d’énergies de la Terre relient entre eux les grands sites sacrés de la planète, comme Stonehenge, la grande pyramide de Khéops, Rome, La Mecque, etc.

Lorsque ces réseaux d’acupuncture de la terre se recoupent en un point, on y implante généralement un grand édifice sacré (un temple, une cathédrale, un lieu de culte important…). D’après ce principe,  Pierre-Alexandre a remarqué que l’édifice le plus important dans un cadre cultuel, au niveau d’une ville est plus que souvent l’endroit où se recoupent ces lignes de forces. Dans un second temps, sur ces lignes on retrouve bon nombre d’édifices secondaires comme des églises, des chapelles, des lieux sacrés ou des lieux marqués d’un symbolisme particulier.

Si l’on prend l’exemple de la ville de Paris, elle se trouve placée sur la Méridienne de la France, la ligne symbolique qui coupe la France Occidentale et Orientale en deux parties égales… Cette méridienne, serait liée au réseau sacré qui traverse la cathédrale d’Amiens et qui passe par la Cathédrale de Bourges !

Effectivement lorsque l’on relie les cathédrales de Bourges et d’Amiens entre elles, sur une distance de plus de 300 km en ligne droite, ce réseau passe à moins de 800 mètres de la cathédrale. Si ces réseaux étaient tout à fait rectilignes (ce qu’ils ne sont pas en réalité), la ligne Amiens – Bourges, passerait exactement au cœur de la cour carrée du Louvre. Cela montre également que le Louvre (haut lieu des rois de France et de haute portée symbolique) n’était certainement pas placé n’importe où !

Les églises sont placées sur des points de forces

Ces observations sur le passage des réseaux sacrés l’ont amené à visiter ces églises autrement, pour en déterminer si des points de forces (ou d’énergies) ne s’exprimaient pas spécifiquement dans ces lieux mais aussi de chercher si une symbolique particulière ne les reliaient pas entre eux.

C’est ainsi qu’il a découvert, par exemple sur Paris, qu’il existait deux structures parallèles avec une symbolique différente mais complémentaire. La première structure avait attrait à l’aspect des édifices Royaux ou (par la suite) aux édifices liés aux affaires concernant la direction du Pays. La seconde structure était directement en lien avec les édifices religieux ou cultuels. Bien évidemment les deux réseaux se superposent et se recoupent en de nombreux points de convergence.

Ainsi lorsque l’on trace une ligne Nord-Sud passant par la cathédrale, on observe beaucoup de lieux ayant une portée religieuse traversés par cette ligne. Notamment on peut voir un alignement énergétique traversant le Sacré-Cœur, la Tour Saint Jacques (reste de l’ancienne église St Jacques la Boucherie), Notre-Dame, et également l’église St Etienne du Mont (lieu du sépulcre de Ste Geneviève)…

Parallèlement à cette ligne, on trouve un alignement particulier en lien avec le Louvre. Sur cette ligne, on retrouve peu d’édifices religieux. On retrouve par contre l’opéra Garnier, le Cimetière Montmartres, les Jardins du Luxembourg, l’observatoire de Paris et le Parc Montsouris… Notons toutefois que cette seconde ligne passe également par des églises comme St Sulpice et St Germain-des-Près.

Est-ce à dire que les églises placées sur ces deux lignes ont une connotation énergétique particulière ou sont emprunt d’une symbolique forte en rapport avec l’organisation de la ville de Paris ?
Pour aller plus loin, Pierre-Alexandre vous convie à le découvrir lors d’ un stage sur les énergies de la ville de Paris qu’il nomme aussi le Feng-Shui d’Isis…

Partager

Comment (1)

  • Adrien VR Reply

    Hello, une rédaction tout à fait réaliste.

    4 janvier 2017 at 21 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 14 =


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer